On fait de la place pour les nouveaux !

Cette année, j’ai prolongé mes élevages afin de donner la possibilité aux vins de se détendre. Le millésime 2021 a été froid et pluvieux. Par conséquent la maturité n’était pas optimale et l’acidité forte. Afin d’assouplir les vins, je les ai élevé en fûts de chêne et plus longtemps que mes deux premiers millésimes.

Mais les vendanges arrivant, j’ai besoin de libérer les fûts pour les 2022. J’ai donc assembler les barriques pour mettre le Blanc 2021 et le Rouge 2021 « en masse ». Les vins issus de barriques séparées ont quelques semaines pour se rencontrer, se fondre les uns dans les autres avant la mise en bouteille en novembre.

Ensuite, il faut laver les fûts. Pour ça, j’associe ma force de travail à celle de mes collègues du Domaine de la Roche Bleue et du Domaine de la Futaie, tous deux équipés d’une « canne » que l’on relie à un laveur haute pression à eau chaude. Celle-ci nous permet de décoller le tartre et désinfecter les fûts grâce à de l’eau chaude. Nous refermons les fûts immédiatement. La vapeur provoque ça mise sous pression.

Ils attendent sagement le nouveau millésime.

Livraison de compost : apporter à la terre ce qu’on lui prend.

La challenge de l’agriculture c’est de nourrir sa terre pour qu’elle supporte qu’on lui retire les fruits de ses efforts.

L’idéal, c’est donc la ferme polyvalente qui élève du bétail qui produit du fumier qui enrichit les terres qui permettent de nourrir l’homme et de faire le fourrage du même bétail.

Au Cochon Zébré, comme son nom ne l’indique pas, pas de bétail. Donc pour le moment la matière organique est importée.

Aujourd’hui, on le livre un camion d’amendement à base de fumier de volailles. Il servira à amender le sol avant les semis de blés (qui succède au sarrasin).

À l’avenir : des échanges pailles/fumier avec des collègues en local, des engrais verts en sur-semis qui sont broyés après la récolte de la céréale en place, etc.

Des haies pour recréer une continuité écologique

Entraide Roche Bleue / Cochon Zébré pour arrosage de nos haies

Grâce aux appels du pieds d’un amoureux de l’arbre et paysagiste de Marçon, Olivier Chéreau, j’ai pu implanter de jeunes haies sur la ferme. La haie est une réserve de biodiversité, un brise-vent, un marqueur du paysage et aussi une route empruntée par de nombreuses espèces dont les oiseaux. Plutôt que de voler au dessus de nos champs nus, ils préfèrent voler d’arbre en arbre, le long des haies. L’idée est donc de recréer des ponts entre les haies et bois existants.

L’État français via le Plan de Relance a subventionné à 100% l’achat des plants et la main d’œuvre de paillage, plantation et premier entretien. Ce dispositif est encore en place pour les professionnels. Les particuliers en Sarthe peuvent bénéficier d’une aide de 2€ par mètre linéaire de haie planté !

Je suis en charge de plusieurs parcelles autour de ma cave en bas de laquelle coule la Dême. Je me suis dit qu’il serait judicieux de relier le cours d’eau avec le petit bois qui surplombe ma ferme. Entre les deux, des haies déjà existantes et un deuxième bois.

Karine, Marius et Olivier de l’entreprise marçonnaise Sylvaloir ont donc planté 500 m de haies dans lesquelles nous retrouverons entre autre des chênes, des noisetiers, des saules, etc.

Des ressources :
– « Favoriser la biodiversité dans ses vignes », LPO et CAB Pays de Loire, à consulter ici
– Comment planter une haie champêtre, LPO, à consulter ici

La Guinguette des vignerons de Marçon le 6 août, réservez vite !

Venez me retrouver ainsi que mes collègues Marçonnais pour une soirée musicale, dansante et gastronomique sous les marronniers de la Place du Village le 6 août.
Au menu, un dîner cuisiné par La Bonne Pioche, le nouveau restaurant marçonnais, accompagné de notre carte des vins 100% de Marçon la Jolie.
Un parquet de danse accueillera vos pas endiablés sous les notes de notre accordéoniste Thierry Rondeau et celles de notre DJ Password.
Un espace sera dédié aux enfants avec jeux, coloriages et canapés.

La soirée est gratuite et accessible à tous. Si vous souhaitez dîner il faut réserver par sms au 06 68 56 34 57.

Mais c’est le premier samedi du mois ! AH ! Je serai sur la place du village en train d’installer la fête du soir. Mais vous pouvez :
– me passer commande et la prendre sur la place
– venir me chercher sur la place afin que nous allions à la cave rapidement pour votre ravitaillement

Au printemps on épampre et on ébourgeonne

Grand bien vous fasse me direz vous ! Alors un peu plus d’explication …

La vigne lorsqu’elle est vigoureuse, jeune et/ou stressée (par un gel par exemple) fera éclore ses bourgeons principaux mais aussi de plus petits à la base des courçons laissés à la taille ou sur le vieux bois.

Ce phénomène lui donne alors une allure de petit buisson. Sa végétation est tassée et dense. Le problème c’est qu’elle va s’épuiser à alimenter tous ces rameaux au détriment des grappes et que par manquant d’aération l’humidité stagnera dans le cep au risque de développer des maladies.

Pour éviter cela nous faisons deux opérations :

  • épamprage : supprimer les rameaux partis sur le vieux bois, sur le « pied »
  • ébourgeonnage : supprimer les rameaux sortis à la base des courçons ou sur les bras et que nous ne souhaitons pas garder !

Cette année cette opération est délicieuse parce qu’elle nous permet de voir toutes les belles grappes attachées à la vigne !

Kestu Bouine le 30 avril ?

Avec une bande de copains et plein de généreux bénévoles, nous organisons une super fête agri-culturelle populaire depuis quelques années. L’édition 2020 marquant les 10 ans de notre association a été reportée deux fois et cette année c’est la BONNE ! Alors rendez-vous dès 15h à Chahaignes, au gîte d’Asnière le 30 avril.

Marché de producteurs, animations pour enfants, jeux géants, blind test, spectacle de rue, concerts, bars et restaurations maison à partir de produits locaux, spectacle engagé, forum associatif … De quoi passer un très bon moment convivial, familial et festif ! ENFIN !

Sur le marché de producteurs, Sébastien Cornille, mon mentor et ami, présentera mes productions en plus des siennes. Pour ma part, je vous retrouverez sur le site en tant que bénévole !

Pour tous les détails, les horaires, la programmation, rendez vous sur la page facebook ci dessous (même si vous n’avez pas facebook ça marche !).

Vœux zébrés

En début d’année, c’est la page vierge, on trace les grandes lignes directrices de l’année. Bien sur il y a le plan général mais là on affine !

Pour 2022, je souhaite vous proposer encore plus de productions de la ferme en vente directe et avancer dans l’organisation des lieux autour de la cave pour finalement pouvoir cheminer à travers les différentes facettes du Cochon Zébré. Je souhaite nouer des partenariats avec des artisans et transformateurs locaux pour la vente de mes céréales. Je veux que la ferme vive aussi via l’art, le spectacle et la culture.

Plus concrètement, je vais par exemple :

  • enfin planter mon demi ha de Pineau d’Aunis qui aurait dû être planté l’automne dernier mais la pluie nous en a empêché.
  • travailler au développement d’un nouveau jus
  • surement prolonger un peu mes élevages pour les vins
  • aménager la pâture pour accueillir mes amis à quatre pattes (moutons, ânes)
  • proposer des farines faites à partir de mes céréales

Sentez vous libres de venir me parler de VOS projets, VOS envies, VOS idées !
Sentez vous libres tout court !

Retour sur « Les Caves de Noël »

Les 18 et 19 décembre 2021 la cave était ouverte. Grâce à un entremetteur d’exception, Fred Chabot, sculpteur et Monsieur Plume, graffiti artiste et peintre, ont paré la cave d’œuvres superbes. J’ai également réuni les productions d’amis producteurs, artisans et créateurs en plus de ma production de jus, vins et céréales. Le tout dans l’écrin de ma cave décorée pour l’occasion.
Je vous remercie sincèrement d’avoir été nombreux à venir ! Il y a bien sûr un enjeu économique. Mais aussi, l’organisation d’un weekend hors du commun est prenante et fatigante alors quel plaisir de voir que vous avez apprécié ! Quel plaisir aussi d’avoir rencontrer Fred et Mathieu, deux artistes hyper accessibles, simples. J’admire d’autant plus leur travail que j’ai pu échanger avec eux sur leur chemin, leurs techniques, un peu leur vie aussi.

Si vous n’avez pas pu venir alors voilà un aperçu de ce que vous avez manqué et surtout … cette année venez (10 et 11 décembre 2022) !